Mobilité décarbonée

Assurer la transition énergétique dans les transports

La mobilité décarbonée (électrique, biocarburants) est un axe prioritaire du gouvernement pour assurer la transition énergétique nationale dans les transports à l’horizon 2040. Les technologies concernées couvrent aussi bien les biocarburants ou les carburants de synthèse issus de la chimie verte que les véhicules totalement ou partiellement électriques alimentés par batteries et/ou hydrogène. Ce domaine inclut dans son périmètre les segments suivants : mobilité terrestre, y compris engins de chantiers ou logistiques ; mobilité fluviale et lacustre ; mobilité ferroviaire.

 

 

Ambition de Tenerrdis à l’horizon 2022

Créer les conditions pour basculer durablement vers une mobilité décarbonée, s’appuyant sur des filières d’excellence régionales (électricité, Bio-GNV et hydrogène), afin de répondre à l’objectif national : 100% de véhicules terrestres décarbonés en 2040.

 

Enjeux clés pour Tenerrdis

La mobilisation de la filière doit permettre l’amélioration des performances énergétiques et environnementales des transports, la diffusion de nouveaux services liés aux technologies de l’information, ainsi que le maillage territorial au service des collectivités et utilisateurs. Dans ce contexte, les enjeux clés identifiés pour la filière sont les suivants :

Pour les véhicules 

  • Management et optimisation énergétique du véhicule
  • Nouvelles générations de solutions de stockage de l’énergie pour la mobilité (batteries, hydrogène)
  • Nouvelles générations de moteurs électriques limitant l’utilisation des matériaux critiques
  • Impact des bornes de forte puissance sur les véhicules électriques et sur le réseau
  • Seconde vie et recyclage des batteries

Pour les infrastructures énergétiques 

  • Interopérabilité des infrastructures, problématique transverse aux infrastructures électriques, gazières et hydrogène : impossibilité, par exemple, d’utiliser une seule carte pour accéder à toutes les stations de recharge électrique du territoire.
  • Connaissance de l’état de fonctionnement et de remplissage des stations (notamment celles de petite capacité)
  • Interactions entre véhicules et réseaux (« Vehicle-to-Grid»), flexibilité de recharge
  • Interactions entre les infrastructures et les appels de puissance sur les réseaux

 

 

En travaillant sur les usages 

 

Coopération avec CARA

Des enjeux complémentaires sont par ailleurs traités avec le pôle de compétitivité CARA dans le cadre d’un accord de coopération, notamment sous les trois angles suivants : 

 

Des objectifs ambitieux en Europe et dans l’hexagone

En Europe

A l’heure où le Parlement Européen vient de voter une baisse de 40% des émissions de CO2 des voitures d’ici 2030, le sujet de la mobilité décarbonée s’impose plus que jamais comme un sujet majeur à la croisée de la Transition Énergétique et de l’avenir de l’industrie française.

Au niveau national

Le Contrat Stratégique de la Filière automobile (CSF) pour 2018-2027 fixe notamment les deux objectifs stratégiques suivants : « faire émerger une offre industrielle française dans le domaine des batteries » et « créer une filière hydrogène française compétitive et développer les usages ». Des plans de déploiement nationaux ont été publiés pour les Infrastructures de Recharge pour les Véhicules Électriques (IRVE), pour le Gaz Naturel Véhicules (GNV et BioGNV) et pour la mobilité hydrogène, démontrant que la mobilité décarbonée sera multi-énergies.

Au niveau régional

Cette tendance se confirme comme en témoignent les grands projets que sont la démarche GNVolontaire, lancée par GRDF et l’Ademe en 2015 et qui permettra le déploiement d’une vingtaine de stations GNV d’ici 2020 et le projet Zero Emission Valley (ZEV), qui vise à accompagner la mise en circulation de 1 000 véhicules hydrogène autour de 20 stations de recharge d’ici 2022. Le territoire régional lance également deux projets structurants : le Campus des Métiers « Électromobilité », sur la base de la plateforme pédagogique partagée P3E à Givors; le projet KIC « Mobilité » déposé avec les partenaires régionaux dont Michelin, l’INSA Lyon, l’IFFSTAR.

Tenerrdis est en lien étroit avec les organisations-clefs en matière de mobilité décarbonée, à la fois en Europe (AVERE, H2020 dont plus particulièrement NGVA Europe, et FCH-JU, H2020, Horizon Europe en préparation), en France (AVERE-France, AFHYPAC, AFGNV, PFA, CSF Automobile, ADEME, filière CARNAUTO et Instituts Carnot) ainsi qu’en région (pôle de compétitivité CARA, avec lequel un accord de coopération est en place).

zoom projet

Imaginé en 2013 au sein de Tenerrdis, HyWay constitue la 1ère étape du plan élaboré par le Consortium « Mobilité Hydrogène France » qui propose le déploiement de véhicules électriques à hydrogène et de stations de recharge à l’horizon 2030 sous forme de clusters. Cette spécificité du modèle français s’appuie sur le déploiement synchronisé de flottes captives multiclients et d’une ou plusieurs stations hydrogène.