La startup issue de l’incubateur grenoblois Linksium et adhérente de Tenerrdis depuis sa création, a signé le bail de son premier site industriel à Saint Honoré en Isère. Le début d’une nouvelle phase d’industrialisation pour l’entreprise qui croit en l’économie circulaire du silicium. Et pour la Communauté de Communes de la Matheysine !

Une étape clef pour Rosi Solar

Rosi Solar a développé un procédé innovant et viable financièrement pour séparer et récupérer le silicium de haute pureté, l’argent et le cuivre contenus dans les modules solaires en fin de vie.

Si la récupération de ces métaux à forte valeur est intéressante, c’est aussi une nécessité étant donné les prévisions. D’ici 2050, ce sont 10 millions de tonnes de panneaux en fin de vie qu’il sera nécessaire de collecter et recycler à l’échelle européenne. Par ailleurs, ce recyclage en France peut contribuer à sécuriser les chaînes d’approvisionnement des filières européennes du solaire, des semi-conducteurs et des batteries qui sont fortement consommatrices de silicium.

 

Aujourd’hui, on est les seuls au monde à proposer une solution industrielle efficace de retraitement des panneaux solaires », Antoine Chalaux, Directeur commercial de Rosi Solar

 

Avec cette première usine de recyclage sur le sol français, Rosi Solar, créée en 2017, entame une phase d’industrialisation pour recycler à grande échelle.

 

Une trentaine d’emplois créés

Le futur site de Saint Honoré en Matheysine devrait créer une trentaine d’emplois d’ici 2023, et permettre en vitesse de croisière le recyclage de 300 000 tonnes de panneaux solaires, et la récupération d’environ 90 tonnes de silicium pur et 3 tonnes d’argent.

Signataire du bail, la Communauté de Communes de la Matheysine financera 5 emplois à temps plein avec le reliquat de son Fonds d’industrialisation des bassins miniers, gelé depuis la fermeture du puits du Villaret (anthracite) à La Mure.

 

C’est une formidable opportunité pour l’industrialisation du plateau de la Matheysine » Caroline Seurat, Présidente de la Communauté de Communes de la Mathesyine

 

Une deuxième levée de fonds

Pour continuer à finaliser l’industrialisation de son procédé, Rosi Solar a lancé une deuxième levée de fonds de 3,5 M€. Une première levée auprès de la Commission européenne via l’European Innovation Council (EIC), de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de bpifrance avait déjà permis d’activer 4 M€.

 

En juillet 2021, Rosi Solar et Envie 2E ont été retenues par Soren, l’éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des modules PV en France, pour leur solution commune de collecte et de recyclage des matières premières à haute valeur ajoutée via des procédés à faible impact environnemental. En savoir +