1 thèse

4 CDI

1 co-labellisation Tenerrdis, Mont-Blanc Industrie et Minalogic

Définir et proposer une offre globale d’amélioration continue de l’efficacité énergétique dans l’industrie.

Enjeux

Poussées par la Loi DDADUE, les entreprises industrielles se sont lancées dans la mesure de l’efficacité énergétique de leurs sites. 10 000 d’entre elles sont concernées par cette incitation réglementaire. A cela s’ajoute la disparition récente des tarifs règlementés, qui encourage tous les professionnels sans distinction à optimiser plus largement leurs contrats de fourniture d’énergies. Il a été démontré qu’un audit énergétique offre la possibilité, à terme, de réaliser jusqu’à 30 % d’économies d’énergie selon l’activité de l’entreprise. Des réductions dépassant 50 % peuvent aussi être réalisées dans la consommation liée aux bâtiments industriels. Pour atteindre ces objectifs d’économie d’énergie, les entreprises sont tenues de mettre en œuvre un plan de comptage de leurs consommations. Or, les solutions du marché actuelles ne permettent pas de déployer ces plans de manière fine, à moins d’un investissement massif, insuffisamment rentable. Cette problématique est d’autant plus cruciale pour des sites industriels complexes ou multiples. Enfin, la question se pose de savoir pérenniser les gains dans le cadre d’une démarche ISO 50 001. Opsine 2 se donne pour objectif de faciliter le déploiement d’une stratégie d’optimisation énergétique à destination de ce très vaste marché. Cette offre engloberait solution, méthodologie et service, avec un retour sur investissement rapide. 

 

Opsine 2 a débouché sur le lancement de la solution CACTUSes destinée au suivi des consommations énergétiques des entreprises. C’est aussi un outil d’aide à la décision pour optimiser les contrats d’électricité et la conduite de la performance énergétique.

 

Après un état des lieux sur l’offre existante, un prototype a été développé sur le site pilote de NTN SNR, selon une méthodologie itérative. Un premier module logiciel a été livré dès la première année, capable à la fois d’importer et traiter les données du compteur Enedis, prévoir les consommations et optimiser les contrats. Par la suite, des algorithmes de modélisation des consommations ont développés par Automatique & Industrie, ProbaYes et le LIRIS. La modélisation des consommations est essentielle au management de l’énergie des entreprises certifiées ISO 50 001. Elle leur permet en effet de calculer leur consommation de référence, base de comparaison pour leurs performances énergétiques. L’un des points-clés du projet a consisté à diviser par quatre le coût de comptage grâce à la réduction du nombre de capteurs. L’approche a été validée et générisée sur un deuxième site pilote installé au sein d’une entreprise de la région grenobloise. Une vingtaine de sites industriels utilisent aujourd’hui la plateforme CACTUSes.

Croissance

Grâce à CACTUSes, Automatique & Industrie bénéficie aujourd’hui d’un avantage concurrentiel indéniable sur le marché des plans de comptage, spécialement auprès des entreprises en cours de certification ISO 50 001. Orientée smart data, la suite logicielle est perçue comme une offre à la fois pragmatique et simple d’utilisation. La puissance des algorithmes de la solution la rend facile à mettre en place dans des PME aux métiers et secteurs variés : mécanique et métallurgie, mais aussi caoutchouc et transformation plastique notamment. Une deuxième version de la suite CACTUSes est en cours de développement. Elle vise la réduction des consommations d’énergie multi-fluides avec un plan de comptage optimisé. Cette V2 bénéficiera des apports du projet TIDEME, lauréat de l’appel à projet INITIATIVE PME. TIDEME vise notamment à améliorer la quantité des données collectées et la production d’indicateurs énergétiques, ainsi qu’à favoriser la mise en place d’outils prédictifs.

Perspectives

Encouragée par des premiers contrats avec des grands groupes, l’industrialisation de la suite CACTUSes va se traduire en particulier par la mise en place d’un SAV et d’une structure d’hébergement au sein d’Automatique & Industrie. Une dizaine de collaborateurs contribuent à la R&D, susceptible d’être renforcée par de nouvelles embauches à venir. Ces efforts seront relayés par un plan de communication ambitieux pour assurer la notoriété du produit : nouveau site Web, réseaux sociaux, événement presse, etc. Dès 2017, Automatique & Industrie engagera une réflexion sur une stratégie export avec GREX, en visant des pays tels que la Suisse et l’Italie. La PME table sur un gain de chiffre d’affaires de l’ordre de plusieurs centaines de milliers d’euros à moyen terme grâce à CACTUSes.

 

Financement

Etat (FUI).