1 brevet

1 résidence équipée labellisée "Bâtiment Energie Positive et Bas Carbone"

Réduire de façon significative les consommations d’énergie pour la production d’eau chaude sanitaire et/ou pour le chauffage

Enjeux

Parmi les différentes mesures de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) figure notamment « l’amélioration de la performance énergétique et environnementale des bâtiments neufs, en visant la promotion des bâtiments à énergie positive dès 2020 ». A cette même date, la LTECV recommande de réduire d’un tiers la consommation d’énergie des bâtiments existants. Alors vœu pieux ou défi que la technologie, associée à un comportement éco responsable des usagers, va permettre de relever ? MYRIADE propose de relever le défi.

Si les bâtiments font l’objet d’une telle attention c’est qu’à eux seuls ils représentent 24 % des émissions de gaz à effet de serre et 45,1 % de la consommation finale énergétique en France. Il est donc logique que les objectifs assignés au secteur du bâtiment par la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte soient ambitieux.

Au niveau national, elle vise à :

 

Pour atteindre ces taux, les acteurs du bâtiment recherchent des solutions de plus en plus innovantes, performantes et qui ne viennent pas trop alourdir le coût de construction.

Depuis bientôt 60 ans, France Air, conçoit et distribue des systèmes de traitement de l’air, de ventilation, de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Avant-gardiste, le groupe a rapidement identifié des solutions fonctionnant avec des énergies alternatives comme le solaire, ou extraites des eaux grises (douche, lave-linge, lave-vaisselle) ou de l’air des ventilations. D’abord prescripteur de ces solutions, France Air a décidé d’innover avec un système combinant l’ensemble de ces technologies matures et éprouvées, son objectif ultime étant de garantir des baisses de consommation énergétique tout en améliorant le confort des occupants et la qualité d’air intérieur.

Conforté par le CETIAT (Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques) sur l’intérêt, en particulier énergétique de son idée, France Air répond à un appel à projets ADEME APR « En route vers des bâtiments responsables à horizon 2020 » pour valider la faisabilité d’un récupérateur multi-énergies et multi-usages pour le logement collectif et le tertiaire. Retenu par l’ADEME, le projet MYRIADE est lancé en 2016.

 

Pour arriver à un produit désormais prêt à être commercialisé, France Air a :

 

Croissance 

MYRIADE est aujourd’hui un système modulaire destiné à la production collective d’eau chaude sanitaire (ECS) et/ou de chauffage, principalement destiné aux marchés du logement collectif neuf et du tertiaire. Avant de recourir au gaz ou à l’électricité, MYRIADE exploite prioritairement, et en temps réel, les trois ressources d’énergie fatales (valorisables) et renouvelables du bâtiment : l’air extrait, les eaux grises, le solaire qui peuvent être utilisées séparément ou combinées. Autre avantage, MYRIADE est une solution évolutive capable d’accueillir de nouveaux modules en cours d’exploitation et peut également s’adapter en fonction de nouvelles contraintes réglementaires environnementales.

Dans un éco-quartier strasbourgeois, la résidence « Le Waldhorn » a été récemment inaugurée. Equipée d’une chaufferie géothermique sur nappe phréatique du Rhin, associée au système MYRIADE de récupération de chaleur sur air extrait et eaux grises, la résidence est labellisée « Bâtiment Énergie Positive et Bas Carbone ». Elle a reçu la pyramide d’argent en 2017 décernée par la fédération des promoteurs immobiliers dans la catégorie « bâtiment bas carbone ».

Perspectives

Dès la publication au Journal Officiel du « Titre V système », France Air lancera officiellement son offre commerciale MYRIADE qui se caractérise par de très hautes performances environnementales (- 60 % sur les seuils RT 2012). Le système permet de diviser par un peu plus de deux le coût de production d’un mètre cube d’eau chaude sanitaire. Un argument auquel les promoteurs et bailleurs sociaux ne sont pas indifférents.

Compte tenu du temps de réalisation des programmes immobiliers, le groupe n’attend pas de chiffre d’affaires immédiat. Cependant, il vise d’ores et déjà tous les projets immobiliers innovants à hautes performances énergétiques (Bâtiment Bas Carbone, bâtiment Energie Positive et Réduction Carbone E+C-). France Air suit aussi attentivement l’évolution de la réglementation au niveau local. De plus en plus de collectivités imposent en effet des contraintes plus fortes – notamment sur l’utilisation d’énergies renouvelables – pour voir construire des bâtiments plus vertueux sur leur territoire.

 

Financements

ADEME