12,3 M€
3 ans

[Relocalisation] Véhicules électriques, éoliennes, équipements industriels, les aimants permanents haute-performance sont stratégiques pour la décarbonation de l’économie. Le projet MAGNOLIA a pour ambition de structurer en France un outil industriel de recyclage et de fabrication d’aimants permanents frittés Neodyme-Fer-Bore haute performance, pour initier une filière nationale souveraine et compétitive.

Un maillon clé de la souveraineté et de la transition énergétique française

Les aimants permanents sont des composés critiques pour de nombreux marchés d’avenir dont ceux, entre autres, des véhicules électriques et des éoliennes. Deux secteurs à forte prévision de croissance et d’emplois d’ici 2050, et à forte contribution pour l’atteinte des objectifs de neutralité carbone pris par la France.

Parmi les différents types d’aimants permanents, les aimants frittés Neodyme-Fer-Bore (NdFeB) présentent la meilleure densité d’énergie magnétique : ils permettent de concevoir des moteurs électriques plus compacts, plus légers et plus efficaces. En valeur, ils représentent 60 % du marché des aimants permanents, et l’on prévoit un doublement des volumes d’aimants permanents dans la décennie, générant de fortes tensions sur les prix.

Une très forte dépendance vis-à-vis de la Chine

Les aimants permanents haute performance intègrent systématiquement des terres rares et sont aujourd’hui produits à environ 80 % en Chine (avec des variations par segment de la chaîne de valeur), laquelle :

Un quasi-monopole qui positionne la France et l’Europe dans une situation de dépendance élevée, et constitue un risque stratégique pour leur économie.

 

Les objectifs du projet

L’ambition du projet MAGNOLIA est de structurer sur le sol français d’ici 2025 un outil industriel de fabrication d’aimants permanents frittés* NdFeB, à partir de sources matières indépendantes, pour initier une filière nationale souveraine, compétitive et performante.

Pour ce faire, le projet travaillera sur 4 axes :

*Le frittage est un procédé de fabrication de pièces consistant à chauffer une poudre sans la mener jusqu’à la fusion. En savoir plus.

 

Le consortium

Démarré en avril 2022, MAGNOLIA fédère 5 partenaires incontournables sur la chaîne de valeur des aimants permanents en haute performance.

 

Orano (porteur du projet) est le leader mondial du traitement et du recyclage des combustibles nucléaires usés. Il se positionne dans le top 3 pour le cycle global du combustible nucléaire.

Valeo est le leader mondial des machines électriques pour l’automobile. Ses capteurs, systèmes, moteurs, alternateurs, actionneurs équipent 1/3 des véhicules produits dans le monde.

Acteur de premier plan du recyclage, le groupe Paprec déploie son activité sur de nombreux domaines dont les DEEE et les ferrailles/métaux, et a pour ambition de renforcer son positionnement sur les VHU électriques à court et moyen terme.

DAIMANTEL FRANCE est une société qui intervient sur la collecte et démagnétisation des aimants permanents, partie amont de la chaîne de valeur de la filière de recyclage.

.

Avec sa plate-forme Poudr’Innov et sa ligne pilote couvrant la préparation des alliages jusqu’à la mise en forme par métallurgie des poudres, le CEA-Liten se positionne comme acteur majeur du développement d’aimants permanents de haute performance.

 

Parole au porteur du projet

« MAGNOLIA est un projet collaboratif, démarré en avril 2022, qui réunit des partenaires industriels et institutionnels sur la filière des aimants permanents haute performance.

Le projet est au service d’une ambition plus forte de sécurisation de la transition énergétique et de la souveraineté industrielle de la France.

Les partenaires ont entamé leurs travaux pour développer de nouvelles technologies et le lancement d’une ligne industrielle se décidera à partir de 2025. »

Benoît Richebé, Directeur de projet MAGNOLIA, Orano

 

 

Publié par R.Descamps