11 partenaires issus du monde industriel, institutionnel et académique, en France et en Europe

47M€ budget prévu au lancement du projet

+ 60% rendement global attendu de ce gaz vert

Labellisé par Tenerrdis, le projet GAYA est un projet collaboratif qui réunit des experts industriels et scientifiques de France et d'Europe.

Projet

Le projet GAYA a été lancé en 2010 à l’initiative de 11 partenaires issus du monde industriel, institutionnel et académique, en France et en Europe. C’est un projet de recherche et de développement qui vise à valider les choix technologiques innovants et les applications du biométhane issu de biomasses sèches, biométhane issu principalement de matières lignocellulosiques (bois, paille, etc.). C’est devenu en quatre ans un projet emblématique pour répondre aux enjeux de transition énergétique et de mix énergétique. Les énergies renouvelables en sont bien entendu l’un des piliers.

GAYA est une plateforme technologique de pointe avec :

 

Enjeux

La construction de la plateforme GAYA repose sur un défi technologique. Sa finalité est de permettre la production d’un gaz vert, dit de 2e génération, transportable dans les réseaux actuels ou directement utilisable pour les véhicules GNV, avec un procédé de production innovant, la méthanation, et à partir de résidus tels que le bois, la paille, etc.

La plateforme est aujourd’hui un pilote modèle expérimental pour de futures usines de production de biométhane qui pourraient voir le jour à partir de 2020. Ce gaz vert sera économique et écologique. Son rendement global attendu est supérieur à 60%. Peu de procédés atteignent ce niveau d’efficacité, ce qui justifie l’aspect économique du gaz vert produit. Pour mener à bien ce projet, un budget de 47 M€ a été prévu au lancement du projet, dont 19 M€ de subventions de l’ADEME.

GAYA répond à des ambitions fortes qui concernent à la fois notre territoire et notre environnement. Il va permettre d’accélérer le déploiement du gaz vert et sa distribution dans les réseaux gaziers existants. À ce jour, GAYA est un projet français. Demain, il dépassera nos frontières pour apporter ses compétences dans la production de gaz vert renouvelable, rentable et complémentaire des autres énergies.

 

Perspectives

Le projet GAYA a pour finalité de développer industriellement une filière durable et locale de production de gaz renouvelable, dit biométhane issu de biomasses sèches. C’est tout l’enjeu de la plateforme d’essai que de démontrer la viabilité de la technologie sur toute la chaîne de production (approvisionnement, gazéification, méthanation, traitement de gaz de synthèse, valorisation du carburant) et de faire émerger une véritable filière de production de biométhane. L’approvisionnement en biomasse (bois, résidus) se fera au plus près des unités pour permettre de minimiser l’empreinte de CO2, le transport de la biomasse étant réduit à son minimum entre le lieu de production et le lieu de conversion en énergie. L’efficacité énergétique sera également prise en compte à l’échelle industrielle par une utilisation locale de la chaleur excédentaire produite (industrie, réseaux de chaleur…).

Des essais seront menés à partir de différentes biomasses ligneuses (bois, paille, co-produits d’industrie du bois, etc.) afin de mieux connaître la flexibilité des procédés de transformation, d’ouvrir le champ des possibles, et le cas échéant, de mettre en lumière d’autres ressources disponibles, mais non utilisées aujourd’hui en France et en Europe.

L’objectif est de permettre à la filière d’être compétitive par rapport aux autres énergies renouvelables pour 2018. Le potentiel technique de production de biométhane issu de biomasses sèches, pour 2020 et 2050 varie de 100 à un maximum de 250 TWh/an selon le scénario envisagé.