Industrie

L'énergie : un enjeu clé pour l'Industrie du Futur

optimiser la consommation du secteur industriel

La consommation d’énergie de l’industrie représente aujourd’hui 1/5 de la consommation finale d’énergie en France. Le secteur industriel est le 3ème secteur le plus consommateur d’énergie, derrière le secteur résidentiel-tertiaire et les transports. Les 5 filières industrielles les plus consommatrices d’énergie en France sont :

Des efforts doivent donc être réalisés pour réduire drastiquement la consommation d’énergie de ce secteur, un grand nombre reposant sur des innovations technologiques.

L’INDUSTRIE DU FUTUR

Maintenir une industrie française compétitive

L’Industrie du Futur repose sur une ambition élargie capitalisant sur les acquis du plan national Usine du Futur. Outre la modernisation de l’outil de production, il s’agit d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et de commercialisation, dans un monde où les outils numériques font tomber la cloison entre industrie et services.

Les enjeux de l’Industrie du Futur

Faire face aux grands défis que sont la raréfaction des ressources, la limitation de la dépendance aux énergies fossiles et le respect de l’environnement, il s’agit de développer de nouveaux procédés pour :

Le collectif des pôles Auvergne-Rhône-Alpes pour l’Industrie du Futur

8 pôles de compétitivité de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (Axelera, Imaginove, Minalogic, Mont-Blanc Industrie, Plastipolis, Techtera, Tenerrdis et ViaMéca), fédérant plus de 2000 entreprises, se sont rassemblés au sein d’un collectif pour l’Industrie du Futur, avec l’appui de Grenoble INP.

 

Objectif : valoriser la dynamique d’innovation collaborative de l’écosystème Auvergne-Rhône-Alpes dans les domaines de l’Industrie du Futur. 

 

La problématique de l’énergie est clé pour l’usine du futur, dans de nombreux domaines sur lesquels Tenerrdis et ses membres apportent des solutions et ont déjà mené des projets : elle apparait notamment sous l’angle de l’éco-efficience des procédés, du management & monitoring de l’énergie, de la réduction de la facture énergétique, mais également sous l’angle de l’économie circulaire, à travers la valorisation énergétique de sous-produits industriels.